Actualités |

Actualités 2016

La question des violences interpersonnelles : Le féminisme face à la santé publique

Mercredi 4 mai de 15h-19h - Séminaire exceptionnel

La question des violences interpersonnelles : Le féminisme face à la santé publique

Présentation

Depuis les années 1970, le phénomène des violences faites aux femmes, et plus particulièrement de la violence conjugale, a été progressivement reconnu comme un problème public dans différents pays du monde et par les instances internationales. Si cette question a initialement été politisée par les actrices des mouvements féministes, l’action publique contre ces violences s’est développée dans différents espaces institutionnels. Dans certains contextes politiques et institutionnels, et de façon sensible depuis la Quatrième Conférence mondiale sur les Femmes de l’ONU (Pékin, 1995), la santé publique est ainsi devenue un domaine privilégié pour légitimer le problème des violences et développer des politiques publiques.

Comment les violences de genre sont-elles devenues un problème de santé publique ? En quoi la formulation en termes de santé publique contribue-t-elle à définir et redéfinir les catégories d’action et de pensée en termes de violence et de genre ?

La manière dont la santé publique s’est entremêlée aux violences envers les femmes comme problème public fera l’objet d’une analyse embrassant l’ensemble des vingt dernières années. En croisant les motifs cognitifs développés dans la recherche et les politiques publiques, ainsi que les dispositifs d’enquêtes statistiques qui ont objectivé ces violences, Catherine Cavalin exposera comment, avec quelles incertitudes et ambiguïtés, les violences fondées sur le genre sont (ou pas ?) devenues aujourd’hui un objet de santé publique.

À partir d’une recherche socio-historique menée en Suisse que présentera Pauline Delage, la comparaison de deux cantons francophones soulignera d’une part les conditions de possibilité et la force de ce mode de formulation ; d’autre part, les effets différenciés sur la compréhension du problème, en particulier la relation entre violence et genre.

 

Lieu

EHESS
Salle A du Conseil
190,a venue de France
75013 Paris

Ehess
CNRS

ESOPP
Centre de Recherches Historiques - EHESS
190-198 avenue de France
F-75013 Paris

Mail : esopp@ehess.fr

 

 

Illustrations :  ESOPP et CEDIAS-Musée social.

Dernière modification :
15 juin 2017 22h46