Archives |

Actualités 2013-2014

Séminaire ESOPP 2 avril 2014 - Gouvernement des populations et scientifisation de l'alimentation au vingtième siècle

A partir de la fin du dix-neuvième,  stimulé par de nouvelles théories économiques, sociales et biologiques, l’horizon d’une alimentation scientifique devint un élément majeur du projet biopolitique des Etats en voie d’industrialisation. Sur des terrains aussi éloignés que la France ou le Japon, la première moitié du vingtième siècle vit cette nouvelle science portée par une intensification de la circulation transnationale des savoirs et incarnée par des réformateurs sociaux qui y voyaient le moyen de gouverner les individus jusque dans leurs pratiques les plus individuelles. Il s’agissait non seulement de former le nouvel individu consommateur à intérioriser des normes de comportement rationnelles, mais également de mieux évaluer les effets physiologiques des conditions de travail modernes, et de gouverner les corps pour les rendre plus conformes aux besoins de l’industrie et de la nation. Cependant, cette séance tentera aussi de voir si, loin de n’être qu’une expression du biopouvoir moderne, cette science de la nutrition ne fut pas également au service du mouvement social et du développement de la citoyenneté.

Séance organisée par Bernard Thomann

Invités :

  • Martin Bruegel (Inra), La campagne pour une alimentation rationnelle : physiologie et économie en France au début du XXe siècle

  • Bernard Thomann (Inalco/Esopp), Sciences du travail, nutrition et salaire minimum au Japon (1920-1959)

  • Commentaire : Françoise Sabban (EHESS)

Bibliographie pour la validation

Au choix :

  • Kenneth J. Carpenter, Protein and Energy. A Study of Changing Ideas in Nutrition, Cambridge University Press, 1994, pp. 77-141

  • Anson Rabinbach, The Human Motor: Energy, Fatigue and the Origins of Modernity, Berkeley, University of California Press, 1992

Pour aller plus loin

 

  • Martin Bruegel, « Un distant miroir,  La campagne pour l'alimentation rationnelle et la fabrication du « consommateur » en France au tournant du XXe siècle », Actes de la recherche en sciences sociales - N° 199, 2013/4, pp.28-45.

  • Martin Bruegel, « Le repas à l'usine : industrialisation, nutrition et alimentation populaire », Revue d'histoire moderne et contemporaine 3/2004 (No 51-3), pp. 183-198.

  •  Katarzyna J. Cwiertka, Modern Japanese cuisine: food, power and national identity, London, Reaktion, 2006.

  •  Belinda Davis, Home Fires Burning: Food, Politics, and Everyday Life in World War I Berlin, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 2000.

  •  Tadasu Saiki, Progress of the science of nutrition in Japan, Geneva, League of Nations, 1926.

  •  Harmke Kamminga and Andrew Cunningham (ed.), The science and culture of nutrition, 1840-1940, Amsterdam : Rodopi, 1995.

  •  League of Nation, The problem of nutrition, League of Nations. - Series of League of Nations Publications. II. Economic and financial. 1936.

  • Françoise Sabban, Frédérique Audoin-Rouzeau (dir.), Un aliment sain dans un corps sain : Perspectives historiques. Deuxième colloque de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation. Tours, Presses universitaires François Rabelais, 2007.

  •  Françoise Sabban, Silvano Serventi, Les pâtes. Histoire d’une culture universelle, Arles, Actes Sud, 2001.

  • Alexandro Stanziani, Histoire de la qualité alimentaire. France XIXe-XXe siècles, Seuil, Liber, janvier 2005.

  •  Corinna Treitel, « Max Rubner and the Biopolitics of Rational Nutrition », Central European History, 41, 2008, pp.1-25.

Lieu et horaire

La séance aura lieu mercredi 2 avril de 15h à 19h, à l’EHESS, salle du conseil B. Adresse : 190 avenue de France, 75013 Paris, Métro quai de la gare.

Ehess
CNRS

ESOPP
Centre de Recherches Historiques - EHESS
190-198 avenue de France
F-75013 Paris

Mail : esopp@ehess.fr

 

 

Illustrations :  ESOPP et CEDIAS-Musée social.

Dernière modification :
15 juin 2017 22h46