Archives |

Actualités 2013-2014

Séminaire ESOPP du 5 février 2014 - Invisibilité, invisibilisation et régimes de perceptibilité en matière de santé au travail, XIXe-XXe siècles

ATTENTION changement de salle : le séminaire du 5 février se tiendra en salle 015 (rez-de-ch), EHESS, 190 av de France 75013 Paris

Que savons-nous, que ne savons-nous pas et pourquoi ne le savons-nous pas ? L'ignorance est-elle seulement l'envers de la connaissance ou peut-elle être le produit d'une construction politique et culturelle ? En quoi le doute scientifique peut-il être l'instrument d'une politique d'invisibilisation des phénomènes sociaux ? A travers deux interventions portant sur le champ de la santé au travail au XXe siècle, la séance portera sur la fabrication de l'invisibilité des pathologies du travail en interrogeant l'outil théorique de l'agnotologie, science de l'ignorance théorisée par l'historien des sciences américain Robert Proctor (Stanford University).

Séance organisée par Judith Rainhorn, avec comme invités :

  • Nicolas Hatzfeld (Université d’Evry), « Les TMS, entre indifférence, déni et reconnaissance. Variations d'une politique de santé au travail »
  • Nathalie Jas (INRA), « Rendre visible ce qui était invisible, une tâche pour les  historiens ? Les composés arsenicaux et la santé des travailleurs agricoles en France, 1890-1972 »

Cette séance est organisée en collaboration avec le projet ERC Silicosis

Bibliographie pour la validation

Au choix :

  • Naomi Oreskes, Erik M. Conway and Matthew Shindell,  “From Chicken Little to Dr. Pangloss: William Nierenberg, Global Warming, and the Social Deconstruction of Scientific Knowledge”, Historical Studies in the Natural Sciences, vol. 38, 1, p. 109–152. ; et Gabrielle Hecht, "Africa and the Nuclear World: Labor, Occupational Health, and the Transnational Production of Uranium," Comparative Studies in Society and History vol 5, 4, October 2009, p.896-926
  • Robert N. Proctor, Londa Schiebinger, Agnotology. The making and Unmaking of Ignorance, Stanford University Press, 2008

Pour aller plus loin :

  • Boudia(Soraya), Jas (Nathalie), eds., Toxicants, Health and Regulation since 1945, London, Pickering and Chatto, 2013.
  • Boudia(Soraya), Jas (Nathalie), eds., Powerless Science? Science and Politics in a Toxic World, Oxford & New York, Berghahn Books, 2014.
  • Devinck(Jean-Claude), Rosental (Paul-André), « ‘Une maladie sociale avec des aspects médicaux’ : la difficile reconnaissance de la silicose comme maladie professionnelle dans la France de l’entre-deux-guerres, », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 56/1, janvier 2009, p. 99-126.
  • Geerkens(Eric), « Quand la silicose n’était pas une maladie professionnelle: Genèse de la réparation des pathologies respiratoires des mineurs en Belgique (1927-1940) », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 56/1, janvier 2009, p. 127-141.
  • Hatzfeld(Nicolas), « L'émergence des troubles musculo-squelettiques (1982-1996). Sensibilités de terrain, définitions d’experts et débats scientifiques », Histoire et mesure, vol. XXI, n°1, 2006, p. 111-140.
  • Hatzfeld(Nicolas), « Les malades du travail face au déni administratif. La longue bataille des affections périarticulaires (1919-1972), Revue d’histoire moderne et contemporaine, 56/1, janvier 2009, p. 177-196.
  • Hecht(Gabrielle),  Being Nuclear. Africans and the Global Uranium Trade, Cambridge (Mass.), MIT Press, 2012.
  • Henry(Emmanuel), Amiante, un scandale improbable : sociologie d’un problème public, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007.
  • Jouzel(Jean-Noël), Dedieu (François), « Rendre visible et laisser dans l’ombre. Savoir et ignorance dans les politiques de santé au travail », Revue française de science politique, 2013/1 Vol. 63, p. 29-49.
  • Jouzel(Jean-Noël), Des toxiques invisibles, sociologie d’une affaire sanitaire oubliée, Paris, Éditions de l’EHESS, 2013.
  • Markowitz(Gerald), Rosner (David), Deceit and Denial: The Deadly Politics of Industrial Pollution. Berkeley, University of California Press, 2002.
  • Murphy(Michelle), Sick Building Syndrome and the Problem of Uncertainty: Environmental Politics, Technoscience, and Women Workers, Duke University Press Books, 2006.
  • Oreskes(Naomi), Conway (Erik M.), Les marchands de doute, Paris, Le Pommier, 2013 [éd. orig. Blommsbury Pub., 2011].
  • Oreskes(Naomi), Conway (Erik M.), Shindell (Matthew), “From Chicken Little to Dr. Pangloss: William Nierenberg, Global Warming, and the Social Deconstruction of Scientific Knowledge”, Historical Studies in the Natural Sciences, 38, 1, 2008, p. 109-152.
  • Proctor(Robert), Schiebinger (Londa), Agnotology The Making and Unmaking of Ignorance, Stanford University Press, 2008.
  • Proctor(Robert), Golden Holocaust. Origins of the Cigarette Catastrophe and the Case for Abolition, University of California Press, 2012 [à paraître en français, Editions des Equateurs, fév. 2014].
  • Rainhorn(Judith), dir., Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècles, Lille, Presses universitaires du Septentrion [à paraître en avril 2014], préface de P.-A. Rosental.
  • Vincent(Michel), Cavalin (Catherine), Rosental (Paul-André), « Risques liés à la silice cristalline : avérés ou non encore connus ? Doutes et recherche de preuves sur des maladies professionnelles et environnementales », Environnement, risque et santé, John Libbey Eurotext, 2013.
  • Wright(Angus), The Death of Ramon Gonzalez. The Modern Agricultural Dilemma, Texas University Press, 1990, 2005.

Document(s) à télécharger

Ehess
CNRS

ESOPP
Centre de Recherches Historiques - EHESS
190-198 avenue de France
F-75013 Paris

Mail : esopp@ehess.fr

 

 

Illustrations :  ESOPP et CEDIAS-Musée social.

Dernière modification :
15 juin 2017 22h46