Archives |

Actualités 2013-2014

16 septembre 2013 – soutenance de thèse de Emilien RUIZ   

Le 16 septembre 2013, Emilien RUIZ soutiendra sa thèse intitulée "Trop de fonctionnaires ? Contribution à une histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950)".

Composition du jury :

Marc Olivier Baruch, directeur d’études – EHESS (directeur de la thèse)

Philippe Bezes, chargé de recherche au CNRS – CERSA, Université Paris II

Claire Lemercier, directrice de recherche au CNRS – CSO, Sciences Po. (rapporteure)

Frédéric Monier, professeur des universités – Université d’Avignon (rapporteur)

Paul-André Rosental, professeur des universités – Sciences Po. et INED

Béatrice Touchelay, professeure des universités – Université de Lille 3

La soutenance aura lieu à 9h à l'EHESS, dans la salle Lombard du 96 boulevard Raspail.

Résumé : Un spectre hante les réformes de l’État depuis plusieurs décennies : le nombre des fonctionnaires. Objet d’une attention politico-médiatique croissante ces dernières années, la question des effectifs de l’État est longtemps restée un angle-mort des recherches en sciences sociales. Tout se passe comme si le double discours contradictoire et persistant selon lequel d’un côté la France compterait trop de fonctionnaires, de l’autre l’État serait lui-même incapable de compter ses agents, relevait de l’évidence. Cette thèse de doctorat propose de prendre au sérieux la question du nombre des fonctionnaires en contribuant à une histoire de l’État par ses effectifs en France de 1850 à 1950.

À travers l’analyse simultanée du processus de fabrication du nombre des fonctionnaires, de son usage par les contemporains et de l’élaboration d’une politique de la fonction publique, l’objet de cette recherche est double. Il s’agit, d’abord, d’interroger la pertinence d’une application de la notion de « gouvernement par les nombres » à la question des effectifs de l’État. Cette déconstruction du travail statistique et de ses usages politiques doit nous permettre, ensuite, de replacer le matériau quantitatif ainsi analysé au cœur des sources pertinentes de l’histoire de l’État moderne. En somme, il s’agit de proposer une relecture du processus de développement administratif au prisme de l’évolution du nombre des serviteurs de l’État.

Ehess
CNRS

ESOPP
Centre de Recherches Historiques - EHESS
190-198 avenue de France
F-75013 Paris

Mail : esopp@ehess.fr

 

 

Illustrations :  ESOPP et CEDIAS-Musée social.

Dernière modification :
23 août 2017 15h04