Membres |

Membres associés

Anne Rasmussen

Photo Rasmussen
Directrice d'études EHESS
Directrice de centre
Membre associé

Coordonnées professionnelles

EHESS
Centre Alexandre-Koyré
27, rue Damesme
75013 Paris

anne.rasmussen@ehess.fr

http://koyre.ehess.fr/index.php?2798

Présentation

Dans une perspective d’histoire sociale des sciences, mes recherches prennent pour objet l’expérience d’individus et de groupes qui s’attachent à la production, au maniement et à la circulation de savoirs. Elles ont été conduites selon trois pôles thématiques – nation, guerre, biomédecine. Elles ont débuté par une réflexion, menée en doctorat, sur l’insertion de l’élément savant dans la compréhension de la tension entre le fait national et le fait international à l’heure de l’émergence des « nation-based sciences », dans la seconde moitié du xixe siècle. Elles ont ensuite pris la guerre – en particulier, la Première Guerre mondiale – comme  observatoire de situations limites où sont questionnées la nature des liens des sociétés aux entités territoriales et politiques, et les formes de l’appartenance, de l’intégration ou de l’exclusion, cette dernière devenant un mode « normal » en temps de conflit. Ces recherches se sont enfin consacrées à la sphère biomédicale, où la portée sociale et politique des savoirs est particulièrement aiguë. De 2001 à 2017, au sein d’un département de SHS relevant d’une faculté de médecine, à l’Université de Strasbourg, j’ai mené des recherches dans des cadres collectifs sur des trajectoires d’« agents thérapeutiques », dispositifs matériels destinés à améliorer l’état de santé, afin d’observer les liens qui se tissent autour de leur action dans différents mondes, de la clinique au laboratoire, de l’industrie à la consommation. Un autre axe, poursuivi dans un séminaire pluriannuel, a été consacré à la constitution de la santé en problème public, opérant la traduction des problèmes sociaux en langage sanitaire.

Le nouveau chantier, proposé dans le cadre de l’Ehess et du Centre Koyré, se situe à la croisée de ces trois grandes orientations – la question de la spatialisation géographique des savoirs, les interactions entre sciences et guerre, la sphère biomédicale touchant au gouvernement des populations. Il entend développer une enquête consacrée aux savoirs, savoir-faire et technologies qui ont fondé la notion de « frontière sanitaire », ses usages, ses pratiques et ses reconfigurations à différentes échelles. Il s’inscrit dans une réflexion plus large sur la fabrique du territoire par les pratiques scientifiques et médicales. Au croisement des sciences, de la santé, du politique et du social, il envisage une séquence séculaire entamée à la fin du xixe siècle, avec l’entrée dans l’ère post-pastorienne au cours de laquelle les connaissances produites sur les rapports de l’homme à son environnement biologique et social ont servi de ressources aux politiques publiques de sécurité sanitaire. Ces savoirs se sont traduits en dispositifs opérationnels qui ont pris la forme de technologies biomédicales, sociales et administratives, affectant la circulation des individus et des collectifs de population. Ils ne se rapportent pas seulement à la transmission de maladies infectieuses, mais concernent, plus largement, la construction sociale de « l’homme malade » et des dangers associés à sa mobilité. C’est à cette réflexion qu’est consacré le séminaire « Santé, frontières et territoires : histoire des savoirs, XIXe-XXe siècles », qui débute fin 2018.

Thèmes de recherche

- Histoire sociale et culturelle des pratiques savantes, XIXe-XXe siècles

- Histoire des sciences et des savoirs biomédicaux, XIXe-XXe siècles

- Sciences, médecine et territoire

- Sciences et guerres,XIXe et XXe siècles

- Histoire et politique de la santé, XIXe-XXe siècles

 

Séminaires de l'année en cours

Santé, frontières et territoires : histoire des savoirs, XIXe-XXe siècles

Gouverner le « progrès » et ses dégâts (1810-2016). Histoire et sciences sociales, avec Sara Aguiton, Christophe Bonneuil et Sezin Topçu.

Construire une histoire de la santé publique, avec Patrice Bourdelais


Eléments de bibliographie

Livres

La Grande Guerre prophylactique. Armée, santé, citoyenneté, 1900-1920, Paris, Les Belles Lettres, à paraître 2019.

Livres co-édités

Peter Itzen, Birgit Metzger et Anne Rasmussen (dir.), Accidents and the State in the XXth Century, Bielefeld, Transcript Verlag, à paraître 2019.

Nicolas Beaupré, Heather Jones et Anne Rasmussen (dir.), Dans la guerre 1914-1918. Accepter, endurer, refuser, Paris, Les Belles Lettres, 2015, 383 p.

Direction de numéros spéciaux et de revues

Jean-François Chanet, Claire Fredj et Anne Rasmussen (dir.), « La santé des soldats entre guerre et paix, 1830-1930 », Le Mouvement social, 257, 2016, 200 p.

Articles et chapitres d'ouvrages

« Blessures et blessés », in Bruno Cabanes (dir.), Une histoire de la guerre du XIXe à nos jours, Paris, Le Seuil, 2018, p. 438-456.

« Sciences et progrès : un projet jaurésien ? », Cahiers Jean Jaurès, n° 227-228, janvier-juin 2018, p. 129-143.

« Entre culture militante et culture républicaine, quelle spécificité socialiste ? », in Jean-Louis Fabiani et al., Socialisme et culture. Histoire et singularités d’une relation, Paris, Fondation Jean-Jaurès, 2017, p. 43-63.

« Expérimenter la santé des grands nombres : les hygiénistes militaires et l’armée française, 1850-1914 », in « Guerre, santé, médecine 1830-1930 », Le Mouvement social, 257, 2016, p. 71-92.

« Protéger la société de la guerre : de l’assistance aux ‘droits sur la nation’ », in « Guerre et protection sociale », Revue d’histoire de la protection sociale, 9, 2016, p. 8-22.

« Documenter la santé en guerre : l’Internationale sanitaire interalliée, 1915-1919 », in « Sciences, techniques et relations internationales », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, 44, 2016, p. 103-118.

« Préserver le capital humain. Une doctrine hygiéniste pour préparer la guerre démocratique ? », Mil neuf cent, revue d’histoire intellectuelle, 33, 2015, p. 75-99.

« Sciences et guerres », in Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 3, dirigé par Christophe Bonneuil et Dominique Pestre :Le siècle des technosciences, Paris, Le Seuil, 2015, p. 46-65.

« La grippe : un problème pour l’action sanitaire internationale, 1889-1930 », in Soraya Boudia et Emmanuel Henry (dir.), La mondialisation des risques. Une histoire politique et transnationale des risques sanitaires et environnementaux, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 27-43

« The Spanish Flu », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil Society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 334-357 et 671-674.

« Mobilising minds », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 390-417 et 675-678.

« Civilian populations vs. Soldiers ? Public health and infectious diseases in France, 1914–1918 », in « Medizin und Gesundheit in den kontinental europäischen Zivilgesellschaften, 1914–1918 », Medizin, Gesellschaft und Geschichte, 31, 2013, p. 95-118.

Ehess
CNRS

flux rss  Actualités

Aux sources des politiques sociales : décentrer l’histoire du welfare européen (XIXe-XXIe siècles)

Journée(s) d'étude - Lundi 5 novembre 2018 - 10:00Journée d'étude organisée par Eléonore Chanlat-Bernard (doctorante, CRH-ESOPP) et Federico del Giudice ((doctorant, CRH-ESOPP)Les échelles de la question sociale au XIXe siècle" est la première d'un cycle de trois journées d'étude organisé par Éléonore Chanlat-Bernard et Federico Del Giudice (doctorants EHESS, CRH-ESOPP) avec le soutien de l’IRIS "Études Globales" de l'université PSL et du Centre de recherches historiques de l'EHESS.Cette pre(...)

Lire la suite

Régulations économiques et sociales au XXe siècle

Journée(s) d'étude - Mercredi 4 avril 2018 - 09:00Le XXe siècle a été celui de la régulation économique et sociale de très grande ampleur, à l’échelle tant nationale que transnationale. Cette journée d’étude, organisée par Paul-André Rosental (Sciences Po-ESOPP), en abordera des aspects centraux (consommation, niveau de vie, protection sociale) dans un cadre comparatif entre Europe, États-Unis et Japon. Elle ne se contentera pas d’observer les modalités macropolitiques et macroéconomiques de(...)

Lire la suite

« Urgences » : ce que vaut le sauvetage de la vie humaine

Séance spéciale de séminaire - Mercredi 1 mars 2017 - 15:00Inscrits dans des logiques politiques et économiques, fondés sur des techniques et des savoirs médicaux, les dispositifs mis en place par les sociétés contemporaines pour porter secours aux individus en détresse vitale sont un observatoire de la valeur accordée aux vies humaines. Etudier les principes, ressources et pratiques des acteurs du secours, professionnels et bénévoles, permet de revenir sur l’élaboration de l’urgence comme c(...)

Lire la suite

ESOPP
Centre de Recherches Historiques - EHESS
54, boulevard Raspail
F-75006 Paris

Mail : esopp@ehess.fr

 

 

Illustrations :  ESOPP et CEDIAS-Musée social.

Dernière modification :
09 septembre 2021 00h08